Passez 3 jours à Bariloche pour vous ressourcer

janvier 1, 2023

Si vous ne passez pas par les glaciers d’El Calafate, vous devez absolument faire un tour à San Carlos Bariloche. Bariloche pour les intimes. C’est la région des lacs argentins, haut lieu du tourisme en Argentine. Que ce soit pour y faire une partie de pêche, du ski ou encore de l’équitation dans les nombreux ranchs qui jonchent la région, c’est plus que suffisant pour l’appeler « la suisse argentine ». Si vous devez y passer trois jours, alors il vaut mieux avoir un agenda bien ficeler. Les activités y sont nombreuses.

Un gringo dans la ville, jour 1

Première journée dans la ville de san carlos de Bariloche. Même si vous vous y rendez en période estivale, l’endroit possède un climat méditerranéen froid, avec une température qui avoisine les 20° durant la saison chaude et un chiffre qui frise le 0° en hiver. 4° pour être plus précis. C’est ce climat assez particulier qui permet d’avoir de la neige et de la glace éternelle dans la région.

Lire également : À quelle période partir pour l’Argentine ?

Pour vos pérégrinations en ville, il y a de quoi voir. Pour une séance photo improvisée, l’architecture de la ville est une œuvre d’art en soi. Mieux, Bariloche possède également des musées où vous pouvez en apprendre un peu plus sur l’histoire de la ville. La rue Mitre (une des artères principales de la ville) est bordée de boutiques. Bariloche, c’est la capitale argentine en matière de chocolaterie.

Un gringo en vadrouille, jour 2

Une fois que vous avez fait le tour de la ville, les environs valent également le détour. En effet, si la ville est un spectacle architectural fascinant, les environs de Bariloche sont tout aussi fascinants. Partez depuis Puerto Panuelo et voguez en bateau vers isla victoria, la beauté verte qui trône au milieu du lac Nahuel Huapi. Vous pouvez poursuivre vers le parc national de Los Arrayanes.

A voir aussi : Les sports populaires en Argentine : découvrez le football, le polo et le rugby!

Si vous avez besoin d’un peu plus d’adrénaline, la Cerro Tronador est pour vous. C’est un imposant volcan que vous ne pourrez observer qu’en empruntant un chemin assez cabossé. La région est propice pour les adeptes du kayak. Autre spot à visiter : la péninsule de Quetrihué. C’est la région du myrte chilien, des arrayans vieux de 600 ans.

Le gringo et les siete lagos, jour 3

Troisième jour de votre escale dans la région. Allez voir les sept lacs. Pour cela, vous aurez besoin de tout une journée de voyage. Si vous voulez profiter du paysage qui s’offre à vous, comptez-en au moins deux : c’est le Nahuel Huapi qui articule tout le reste. Les sept lacs se visitent alors sans modération, tant le panorama est relaxant. En bonus, vous avez un huitième lac, plus petit, la laguna Escondida avec ses eaux vertes émeraude.

Durant votre visite, vous allez parcourir des routes bordées de hêtres de toutes les couleurs et qui demeurent vertes, jaunes ou encore orange en automne. Partez encore un peu plus loin pour atterrir dans une version miniature de Bariloche, la ville de San martin de los Andes.