La viande de l’Argentine ? Digne du Wagyu japonais

janvier 1, 2023

Oui, s’il n’y a pas matière à réfléchir lors de son séjour en Argentine c’est en matière de viande de bœuf, et ce n’est pas de la vache, loin de là ! À l’instar de la viande wagyu japonaise, la viande argentine dispose d’une très belle notoriété en dehors de l’Amérique latine. Mais qu’en est-il réellement ? Dès le pied posé sur le sol argentin, vous ne pourrez échapper aux traditionnels barbecues, véritables cartes d’identité de la culture culinaire argentine.

Tout pour le bœuf

Dans le pays, l’élevage de bovin est l’un des secteurs clés de son développement. La viande de bœuf est omniprésente dans la plupart des spécialités locales, et que les parillas préparent très bien. C’est par exemple le cas dans les choripans (du hot-dog made in Argentina). La viande argentine n’usurpe en rien sa réputation. Elle est très bonne et ce n’est pas le fruit du hasard.

A lire aussi : Quel est le plat préféré des Argentins, mis à part le football ?

En Argentine, l’élevage bovin jouit d’une attention particulière dès que la bête foule les pâturages, jusqu’au morceau de choix que vous allez manger au cours d’un traditionnel asado. Dès la phase reproduction, seules les vaches avec une bonne lignée sont retenues par les spécialistes.

Des bovins qu’on laisse paitre en toute tranquillité

En effet, c’est dans les plaines de la pampa que la qualité de la viande argentine trouve ses racines. Le pâturage y est d’une très grande qualité, ce qui influe naturellement sur la viande. Autre atout moins évident, mais qui donne de la saveur à la viande argentine, les techniques de coupe. Et la pièce de viande qui a la côte en Argentine, c’est le « vacio » ou travers de bœuf.

Dans le meme genre : Les desserts argentins incontournables

Et pour lui donner un peu plus de saveur, la préparation et le temps de cuisson lui donne également un gout incomparable. La tradition, c’est l’Asado, qui représente tout un art dans le paysage culinaire argentin. De quoi justifier la croyance suivant laquelle les Argentins font partie des plus gros consommateurs de viandes au monde. Le barbecue est une mode à part, une ode à la convivialité. Et si vous êtes un végétarien, pas de panique, en plus de la viande, la cuisine argentine recèle également d’autres recettes à base de fruits, de légumes et de céréales.

Un pays ou la viande est roi

Dans le pays, un habitant consomme en moyenne près de 58kg de viande tous les ans. C’est presque trois fois plus qu’en France où un habitant se contente d’environ 20kg de viande à l’année. D’ailleurs, manger de la viande est une habitude que l’on retrouve également dans les pays voisins de l’Argentine. La viande se mange et se cuisine à toutes les sauces.

La viande, c’est un élément important dans l’économie argentine. Et c’est un « « produit » d’appel touristique de choix, car beaucoup sont ceux qui font le voyage uniquement pour gouter aux différentes spécialités du pays de l’albiceleste. Mais attention, il existe tout de même quelques précautions à prendre. Comme la consommation de viande augmente, il n’est pas rare de faire face à une industrialisation galopante de la filière.